Recherche

LA REPRISE

Les pouvoirs publics avaient promis des actions de communication ciblées pour inciter les clients particuliers à reprendre ou entamer des chantiers et accueillir des artisans chez eux. Une missive vient d'être distribuée aux organisations patronales allant dans ce sens, et peut être utilisée par les entreprises dans leur dialogue avec leurs clients.

Les clients particuliers semblent rester pour partie frileux pour accueillir chez eux des artisans et entamer ou reprendre des travaux. "Des actions de communication ciblées en direction des particuliers pourront être entreprises pour reconquérir leur confiance et les encourager à réaliser des travaux de rénovation énergétique",expliquait récemment le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Samedi 9 mai, les pouvoirs publics sont passés de l'intention aux actes en faisant parvenir aux organisations patronales du secteur un courrier gouvernemental destiné aux clients particuliers (accessible en cliquant ici). "Grâce au respect des gestes barrières et aux précautions prises par les artisans, vous pouvez réaliser vos travaux en toute sécurité", s'intitule-t-il, qui peut servir de support à un échange entre l'entreprise et son client.

La profession satisfaite 

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) se dit "ravie" par cette initiative. « Les particuliers craignent de faire rentrer chez eux des personnes de l'extérieur », nous explique une porte-parole. « Ce qui pose bien évidemment un problème pour la réalisation de travaux... » Dès que cette lettre a été envoyée aux organisations, le 9 mai à midi, elle a été répercutée au sein du réseau de la FFB. Toutefois, difficile de savoir dans quelle mesure ce document permettra de faire évoluer la situation.

Pour la Capeb, qui a également diffusé le courrier, l'initiative va dans le bon sens. « Nous l'avions déjà fait au niveau de la région Aura, pour rassurer nos clients » explique Patrick Liebus. « Cela nous permettra de faire des affiches de communication, de manière à ce que les particuliers puissent être rassurés : ce ne sont pas seulement les artisans qui leur disent que les conditions sont réunies pour une reprise, c'est l'État. » Comment évolue l'activité auprès des particuliers ? « Ça bouge un peu, nous verrons dans les jours à venir comment cela se passe avec le déconfinement. Les clients ne doivent pas hésiter à nous faire faire des devis », commente Patrick Liébus. « Ce qui m'inquiète, à présent, c'est que les artisans doivent remplir leurs carnets de commandes pour la suite. »

 Référence au guide de l'OPPBTP

Dans la lettre, le Gouvernement s'appuie sans surprise sur le guide publié le 2 avril dernier par l'Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP). Il rappelle les conseils de bon sens aujourd'hui connus de tous : distanciation sociale à un mètre, cas où le port du masque est obligatoire, utilisation individuelle des outils, désinfection des matériels... « Lorsque ces recommandations sont appliquées avec succès, toutes les personnes présentes dans le logement sont protégées », peut-on lire dans le courrier. « Il n'y a donc aucune contre-indication à la reprise de vos travaux, n'hésitez pas à en discuter dès maintenant avec votre artisan. »

Alors que la reprise du côté des clients publics est en bonne voie, c'est moins le cas du côté des clients privés, à plus forte raison les particuliers, qui ont bien évidemment le choix d'accueillir ou non des artisans chez eux. Les professionnels espèrent que ce courrier aidera à débloquer la situation.