Recherche

Nouvelle historique, un artisan ministre délégué aux TPE et PME

C'est une figure connue et reconnue du monde de l'artisanat qui vient d'être nommée ministre des PME : Alain Griset, ancien président de l'Assemblée permanente des chambres de métiers, et plus récemment président de l'Union des entreprises de proximité (U2P).

Alain Griset, à l'origine artisan taxi et précédemment président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), vient d'être nommé ministre délégué aux petites et moyennes entreprises. C'est probablement une bonne nouvelle pour l'ensemble du tissu artisanal, Alain Griset ayant une bonne connaissance du fonctionnement des TPE, et étant habitué depuis des décennies à fréquenter les lieux de pouvoir et participer à des négociations. Pour rappel, il a été président de l'assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCM) de 2000 à 2016, avant de prendre la tête de l'U2P en 2017. Ces derniers mois, il a notamment pu ferrailler avec le Gouvernement (dont il fait à présent partie) sur de nombreux sujets : sécurité sociale des indépendants, réforme des retraites, prélèvement à la source, bien sûr soutien aux entreprises lors de la crise du covid...

 La Capeb, qui appartient à l'U2P, s'est logiquement félicitée de cette nomination sur les réseaux sociaux 

Du côté de la confédération des PME, on se réjouit de la nomination d'un ministre spécialement sur le sujet. Il lui appartiendra "de veiller à ce que la politique gouvernementale intègre pleinement cette culture PME qui a si souvent fait défaut ces derniers temps", peut-on lire dans un communiqué de presse du 7 juillet 2020. "La Confédération des PME sera toutefois particulièrement attentive au respect de la neutralité syndicale qui doit caractériser l'action d'un gouvernement quel qu'il soit", précise toutefois le texte, espérant qu'Alain Griset ne soit pas uniquement focalisé sur les plus petites des entreprises.

 L'U2P a salué enfin une nomination "historique". "Elle montre que les pouvoirs publics ont pris conscience de l'importance des entreprises de proximité et des travailleurs indépendants pour la vitalité économique du pays", peut-on lire dans un communiqué de presse de l'organisation.

C'est une figure connue et reconnue du monde de l'artisanat qui vient d'être nommée ministre des PME : Alain Griset, ancien président de l'Assemblée permanente des chambres de métiers, et plus récemment président de l'Union des entreprises de proximité (U2P).

Alain Griset, à l'origine artisan taxi et précédemment président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), vient d'être nommé ministre délégué aux petites et moyennes entreprises. C'est probablement une bonne nouvelle pour l'ensemble du tissu artisanal, Alain Griset ayant une bonne connaissance du fonctionnement des TPE, et étant habitué depuis des décennies à fréquenter les lieux de pouvoir et participer à des négociations. Pour rappel, il a été président de l'assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCM) de 2000 à 2016, avant de prendre la tête de l'U2P en 2017. Ces derniers mois, il a notamment pu ferrailler avec le Gouvernement (dont il fait à présent partie) sur de nombreux sujets : sécurité sociale des indépendants, réforme des retraites, prélèvement à la source, bien sûr soutien aux entreprises lors de la crise du covid...

 La Capeb, qui appartient à l'U2P, s'est logiquement félicitée de cette nomination sur les réseaux sociaux 

Du côté de la confédération des PME, on se réjouit de la nomination d'un ministre spécialement sur le sujet. Il lui appartiendra "de veiller à ce que la politique gouvernementale intègre pleinement cette culture PME qui a si souvent fait défaut ces derniers temps", peut-on lire dans un communiqué de presse du 7 juillet 2020. "La Confédération des PME sera toutefois particulièrement attentive au respect de la neutralité syndicale qui doit caractériser l'action d'un gouvernement quel qu'il soit", précise toutefois le texte, espérant qu'Alain Griset ne soit pas uniquement focalisé sur les plus petites des entreprises.

L'U2P a salué enfin une nomination "historique". "Elle montre que les pouvoirs publics ont pris conscience de l'importance des entreprises de proximité et des travailleurs indépendants pour la vitalité économique du pays", peut-on lire dans un communiqué de presse de l'organisation.